LAICITE ET REPUBLIQUE

« Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Eglise et l’Etat s’est abîmé et qu’il importe, à vous comme à moi, de le réparer » a dit le Président de la république devant les évêques de France ce lundi 9 avril 2018.

Quel lien évoque-t-il ? Quelle réparation envisage-t-il ? Quel est son but politique ?

L’intervention du Président risque d’engager notre république sur une pente dangereuse : celle où la loi républicaine se soumettrait à la loi religieuse.
Nous n’en sommes pas encore là mais soyons attentif à faire respecter la loi de 1905, celle qui légalise la séparation des Eglises et de l’Etat.
Celle qui nous permet de vivre dans la liberté de croire ou de ne pas croire, celle qui permet l’égalité de tous devant la loi républicaine quelle que soit sa croyance, celle qui définit un espace d’universalité où personne ne peut imposer sa religion.

Le chanoine de Latran, titre d’ailleurs refusé par F.Hollande, a manqué à son devoir de neutralité. Il s’adresse séparément à toutes les églises, nous lui demandons juste de parler à tous les citoyens.

PS Valence, Patrick RANC, Secrétaire de Section

Mise à Jour le 10 Avril 2018

Commentaires