CP DU 01/10/2015 DU GROUPE DE L’OPPOSITION DEPARTEMENTALE

Entre la Drôme et l’UMP, Monsieur Labaune doit choisir !

Pour éviter de répondre aux 6 propositions de fond du groupe d’opposition La Drôme en mouvement qui veut maintenir l’aide aux communes et la solidarité territoriale, Patrick Labaune fait diversion ! Si le sujet n’était pas si sérieux pour les maires, les entreprises et les Drômois, ses déclarations auraient presque pu nous faire sourire tant elles sont excessives et inconséquentes. Patrick Labaune est sans doute plus à l’aise en chef de clan qu’en Président du Département mais ce n’est pas le Président de l’UMP que le groupe d’opposition a saisi pour lui faire part de ses inquiétudes. Un groupe d’opposition de 16 conseillers départementaux qui ne représente pas un parti mais les habitants des 215 communes qui les ont élus. Il faut que Patrick Labaune soit un peu sérieux, prenne de la hauteur et soit moins sectaire. Il doit représenter l’Assemblée départementale et tous les Drômois. La diminution des dotations de l’Etat au département de la Drôme, qu’il qualifie de racket, représente 1% du budget. Pour répondre à cet impératif de redressement des comptes publics de la nation, il propose une baisse de 13% des dotations aux 369 communes de notre Département ! N’y a t’il pas deux poids deux mesures ? Pour les maires c’est la double peine !  Peut-être Patrick Labaune veut-il servir de laboratoire de l’austérité à Nicolas Sarkozy puisque l’ex-président a proposé hier une baisse de 100 milliards d’€ des dépenses publiques. À l’inverse de l’Etat, le département de la Drôme est en excellente situation financière puisque la majorité précédente et son Président Didier Guillaume ont laissé un excédent de 19 millions d’€ pour la seule année 2014 alors que les dotations de l’Etat aux collectivités diminuaient déjà ! Mais peut être que Patrick Labaune a du mal à faire un budget. Nous lui proposons de laisser la Présidence de la Commission des finances au groupe La Drôme en mouvement. Nous ferons un budget responsable, qui favorise l’investissement, joue son rôle d’amortisseur pour les communes, sans augmenter les impôts des Drômois.

Pierre JOUVET et Pascale ROCHAS Co-présidents du groupe départemental « La Drôme en mouvement »

Mise à Jour le 01 Octobre 2015

Commentaires